loading
02
Fév

Rapport d’activité 2014

Bonjour à tous,

Voici un extrait du rapport d’activité 2014 :

« Une étude de l’OCDE sur la prise en charge psychique effectuée sur une échelle internationale en 2014, fait état d’un constat mitigé en suisse.

Les auteurs, constatent que malgré le fait que le marché du travail se porte bien, les personnes souffrant de troubles psychiques y rencontrent pourtant des difficultés. Cette catégorie de personnes présente un taux de chômage trois fois supérieur à la moyenne nationale pour des taux d’activités clairement inférieurs.

Dans tous les pays de l’OCDE sur lesquels l’étude a été réalisée, on constate des liens évidents entre santé mentale et situations au travail. En Suisse, les données disponibles indiquent que les employeurs attachent moins d’importance que les entreprises de nombreux autres pays à la gestion des risques psychiques au travail. De même, la pression des services d’inspection du travail y est ressentie comme étant moins forte.

Pourtant, on sait que la fréquence et la durée des absences augmentent en proportion du degré d’atteinte psychique et qu’un encadrement efficace permet de réduire les absences et de faciliter le retour au travail.

L’OCDE recommande entre autre : d’envisager de reconnaitre les troubles psychiques comme une maladie professionnelle, d’intensifier les mesures d’intervention précoce proche du marché du travail ; d’étendre au grand nombre de personnes à risque l’attention portée aujourd’hui au petit nombre de personnes présentant des troubles graves et multiples, d’élaborer des directives qui permettent de traiter les troubles psychiques dans le cadre du travail.

A la crêperie nous sommes aux premières loges pour connaitre et reconnaitre la souffrance liée au monde du travail, que la pression professionnelle soit à l’origine de l’atteinte à la santé ou que cette dernière rende difficile le retour dans l’économie libre.

Une part importante de notre activité est de réussir à faire cohabiter ces deux mondes, tâches ardue mais véritablement passionnante. Loin des clichés, nous vérifions chaque année à quel point les personnes accompagnées dans le cadre des mesures de réinsertion sont habitées par une motivation et des compétences indiscutables. En leur donnant régulièrement la parole et en les faisant échanger sur leurs expériences, nous constatons que dans ces parcours multiples et ces expériences très personnelles, nous trouvons des réalités très proches. Ce sont souvent des personnes extrêmement dévouées, perfectionnistes qui cherchent à accomplir au mieux leurs missions. »

Cliquez ici pour ouvrir le Rapport d’activité 2014

Comments ( 0 )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top